Le projet pédagogique





Projet Pédagogique 

Micro-Crèche « L’ÎLOT CÂLINS » 

Cliquez sur le lien ci dessous pour avoir la version complète

Projet pédagogique.docx


Présentation 

La Micro-Crèche est une structure d'accueil à temps complet ou à temps partiel, pour les enfants de deux-trois mois à six ans, ouverte à tous.

L'enfant est pris en charge individuellement selon son histoire familiale, sa personnalité, ses désirs, tout en apprenant à la vie collective : les règles de la Micro-Crèche, le respect des autres enfants et des adultes.

Le projet que je formule se situe au carrefour de mon expérience professionnelle et maternelle d'une part, et de mon écoute attentive des besoins des familles dans notre commune et celles alentours d’autre part.


I. Au cœur des besoins de l’enfant 

L'objectif principal est d'accueillir l'enfant et de l'aider à travers des activités et la verbalisation, à s'intégrer dans un groupe d'enfants de son âge.

La micro-crèche, lieu d’éveil, de curiosité, de stimulation a pour but d’aider l’enfant à s’épanouir et de permettre un développement harmonieux sur les plans physique, affectif et intellectuel.

Le rôle de l'encadrement permet à l'enfant, progressivement, d’avoir une autonomie suffisante, pour vivre au mieux la vie en collectivité.

Le nombre limité d'enfants accueillis dans notre structure permet de recréer une ambiance chaleureuse et familiale.

1) Besoins spécifiques de l'enfant 

  • Besoin de sécurité :

L’enfant doit être à l'aise et doit se sentir en confiance avec les adultes qui l'encadrent, dans les différents lieux de vie (coin sieste, salle d'activité, coin repas, jardin, toilettes) tout en ayant des repères plus personnels (son lit, son doudou, sa gigoteuse, des photos de ses proches au-dessus de son lit...).

  • Besoin d'espace d'expression libre :

L’enfant doit pouvoir jouer et se mouvoir librement.

Pour cela, les locaux sont aménagés en différents espaces de liberté comme l’espace d’éveil musical, l'espace lecture ou le tapis d’éveil pour les plus jeunes. De plus, le contact de l'enfant avec la nature est favorisé par les sorties dans le jardin, lieu de défoulement, d’observation, de récoltes (petits cailloux), cueillette (feuilles, herbes, fleurs)

  • Besoin d'autonomie :

L’enfant doit se sentir libre de choisir suivant ses affinités et ses goûts, le copain, le jeu ou l'activité. L'attitude de l'encadrement est très importante, tant pour être à l'écoute de ses désirs que pour orienter l'enfant vers un jeu ou une activité adaptée. L'enfant apprend petit à petit à faire seul, en ayant conscience de ses possibilités et de ses limites.

  • Besoin de socialisation :

L’enfant apprend à vivre en groupe et à partager les moments rituels de la journée avec les copains

 (Les repas, la sieste, les goûters).

Il participe à des jeux et des activités où il apprend à respecter les autres et à communiquer.


2) L’Adaptation 

Une période d'adaptation est nécessaire pour tout enfant arrivant à la Micro-Crèche.

Cette période permet de faciliter son intégration dans la structure.

Ce temps est décidé avec l'encadrement en fonction des possibilités des parents, en général quelques jours.

Cette période permet une meilleure connaissance du futur lieu d’accueil par les parents et l'enfant, base d'une relation de confiance.

II. Les moments qui rythment la journée d'un enfant 

Ils sont très importants car ils permettent à l'enfant de se situer dans le temps et de prendre ses marques.

Il construit ses repères qui le rassurent.

1) L'accueil 

C'est un moment privilégié où l'encadrement a un rôle majeur dans une relation individualisé avec l'enfant et ses parents afin de les aider à bien gérer la séparation.

L'encadrement établit de bonnes relations avec chacun des parents afin de connaître le contexte familial de l'enfant et de pouvoir s'adapter à ses besoins spécifiques.

Par ailleurs, il propose un temps d'adaptation à l'enfant pour lui permettre de gérer le stress lié à la séparation.

Il accueille l'enfant, lui parle, lui explique que son papa ou sa maman s'en va et reviendra, l'écoute, le rassure.

Le soir, parents et enfants doivent avoir le temps de se retrouver et les éléments importants de la journée sont transmis aux parents.

2) Les repas et les goûters 

Les repas sont confectionnés par les parents ou commandé chez un traiteur, par soucis de santé, d’allergies.

Ils seront ainsi adaptés en fonction de l’enfant.

S'il est important de respecter les goûts de chacun, le rôle de l'encadrement est de susciter l'envie de goûter et de gérer l'évolution de l'enfant, les goûts pouvant évoluer avec l'âge.

L'encadrement favorise l'autonomie de l'enfant, le passage progressif du biberon à la « tassounette » puis au verre, de l'alimentation liquide à solide.

L'enfant apprend progressivement à manger seul, avec les couverts.

Mais le repas est aussi un moment essentiel de la socialisation de l'enfant.

Les parents qui le souhaitent pourront venir manger le repas avec leur enfant (commande chez notre traiteur)

C'est un moment convivial et de dialogue. Les enfants apprennent à se mettre à table, dire merci, s'il vous plait, attendre leur tour, se laver les mains avant et après le repas.

3) La sieste ou le repos 

L'encadrement veille à ce que chaque enfant dorme suffisamment et puisse à tout moment se reposer ou simplement être au calme s'il ne veut pas dormir. Le rythme de sommeil de chacun est respecté. Il retrouve son lit, son doudou ou sa sucette.

Dans cet esprit, nous afficherons au-dessus du lit de chaque enfant, les photos des proches de leur choix. L’enfant aime à les regarder et les montrer à celle qui le couche et le lève.

Cela l’aide à gérer son angoisse de la séparation qui au moment du coucher réapparaît parfois intensément.

Le sommeil étant aussi affaire d’éducation, l’équipe joue un rôle non négligeable.

Elle prend le temps de coucher chaque enfant et si cela est nécessaire, reste près de lui le temps qu’il s’endorme. Elle reste à proximité des enfants pour parer à toute angoisse.

Des lits bas permettent aux plus grands de se lever seuls en fin de sieste.

4) Le change et la propreté 

Elément essentiel du bien-être, moment de tendresse et de l'autonomie de l'enfant, l'acquisition de la propreté est amenée dans le respect de la maturation physiologique (maîtrise de sphincters) et psychologique

 (L’enfant doit être prêt).

L'apprentissage du pot et des toilettes enfants est progressif et géré en relation avec les parents.

Au début l'enfant imite les plus grands, des points de repères sont établis dans la journée

(Après le repas, après la sieste). Progressivement l'enfant apprend à demander lui-même.

Le change des bébés est un moment de communication et d'échange individualisé privilégié, de bien-être, de plaisir partagé qui permet également à l'enfant de découvrir son corps.

5) Le jeu et les activités 

Le jeu est essentiel au bon développement de l'enfant et dans la construction de l'individualité de sa personnalité. Les jeux libres, seuls ou à plusieurs, entretiennent la créativité, l'imagination et la socialisation.

Parmi eux, les jeux symboliques (coin poupée, petite cuisine, atelier de bricolage, garage de voiture) favorisent la communication verbale.

Le personnel propose des jeux et des activités dirigés.

Certaines règles sont à respecter (attendre son tour, respecter la consigne du jeu, de l'activité).

Des ateliers décloisonnés sont également proposés pour des enfants d'âges mélangés. Les enfants apprennent à mieux se connaître, à échanger et respecter les plus petits.

La psychomotricité favorise le développement physique et participe à l'évolution harmonieuse des fonctions relationnelles et sensorielles.

De nombreuses activités sont proposées aux enfants (peinture, collage, graines...).

Ces activités se rapportent à un thème définit par l'équipe pédagogique mensuellement.

Ce thème est un support qui permet aux enfants de se situer dans le temps et au personnel de coordonner les activités.

6) Le départ du soir 

Les retrouvailles entre parents et enfants sont souvent fortes en émotion de part et d’autre.

Si le parent a un peu de temps, il peut s’intégrer au jeu auquel participe son enfant, écouté ce qu’il a à lui dire,

à lui montrer.

Il peut aussi faire connaissance avec les compagnons de son enfant.

Il semble important, à la fois dans l’arrivée et le départ, de lier cette journée vécue à la crèche à la vie de la famille.

A ce titre, la fiche de transmission sert de lien entre l’équipe et les parents, et est remplie chaque jour par l’équipe, ce qui laisse ainsi une trace écrite du déroulement de la journée pour chaque enfant et permet aussi des échanges plus riches entre parents et professionnels.

7) Evènements 

La Galette des Rois, la Chandeleur, le Carnaval, la fête de Noël et les Anniversaires des « petits camarades de jeu », rythmeront la vie au sein de l’ilot aux câlins.

 Ce moment fort marque le passage d'une année à l'autre, de la Micro-Crèche à l'école.

III. L’enfant et le jeu 

1) Trois axes majeurs développés 

Les moments Lecture :

A travers le livre, les enfants développent leur imaginaire, ressentent, connaissent et développent des sensations. Il y a un apprentissage du langage et une sensibilisation à la lecture.

L’éveil musical:

Il s’agit de la manipulation de percussions, de l’éducation de l’ouïe, reconnaître des bruits familiers, apprendre à écouter et chanter.

La psychomotricité:

Maîtrise du tonus (piscine à balles par exemple).

Maîtrise des fonctions locomotives et de l’autonomie. Activités d’équilibre (parcours d’obstacles)

Activités spatiaux motrices (cerceaux, rondes, etc.)

Le but est de prendre conscience de son corps et de ses limites.

C’est aussi d’obéir à des consignes simples, suivre un chemin, se déplacer d’un point à un autre, apprendre des notions comme intérieur, extérieur, devant, derrière ou dessus, dessous.

2) Des activités diversifiées et adaptées 

Consciente que l’enfant établit au cours de ses premières années les bases de son équilibre mental et de sa personnalité de futur adulte, l’équipe souhaite proposer des activités variées et stimulantes qui permettent à l’enfant un plein épanouissement de son potentiel physique, affectif et intellectuel.

Ces activités sont établies en réponse aux désirs des enfants, à leurs besoins et à leurs capacités en fonction de leur âge.

Elles permettent la découverte et l’expérimentation tout en étant source de jeux et de plaisir pour l’enfant.

Chaque fin de mois, l’équipe transmet via le cahier de liaison, le détail des activités faites durant le mois, et ce afin que les parents puissent avoir des points de repères quotidiens sur ce qui est proposé aux enfants.

Les activités pratiques:

Elles nécessitent un entraînement des gestes dans un but précis.

Il s’agit d’associer sa pensée et ses réalisations manuelles, de développer la mémoire et la pensée logique.

Par exemple, puzzle, dominos, loto, jeux de constructions, de tris, coloriage, etc.

Les activités manuelles:

La peinture, le collage, les gommettes, par exemple ont pour but la prise de conscience de l’espace en rapport avec la trace laissée.

C’est aussi l’occasion d’acquérir la souplesse du poignet, de la main et des doigts.

Les enfants développent leur pensée logique, ils repèrent les couleurs, les formes et les tailles.

Les activités sensorielles:

Elles mettent en jeu les possibilités sensorielles de l’enfant.

Ses sensations vont construire son domaine affectif et l’aider à mieux percevoir ce qui l’entoure.

Toucher différentes matières, sentir (boites à odeurs), voir (loto, domino, jeux de mémoire), goûter, écouter (reconnaître des sons).

Les jeux de manipulation:

Modelage, pâte à sel, pâte à modeler Sensibilité du toucher : sable, farine, graine, etc. Jeux d’eau notion de volume (dedans, dehors)

Pour les plus jeunes

Les enfants de moins de un an, l’adulte assure leur prise en charge dans leurs besoins de contacts physiques, de tendresse et d’individualité dans le groupe.

Il aide le bébé à réussir ses essais par les gestes simples de sollicitation d‘encouragement et par l’utilisation d’un matériel spécifique (ballons, rouleaux, jeux de manipulation pour affiner sa préhension et coordonner ses gestes, boites à musique, livres en carton, etc.)

Les activités doivent être libres et spontanées pour permettre à l’enfant de laisser libre cours à son imagination, à ses découvertes.

Le jeu est un élément fondamental dans la structuration de la personnalité de l’enfant.

Il lui permet de s’identifier à l’adulte, d’assumer des situations difficiles en les reproduisant mais aussi de se confronter aux autres.

Il est donc nécessaire d’arriver dans la journée à un équilibre entre les activités dirigées et les activités libres dont les enfants sont les maîtres.

IV. Accueil d’enfants porteurs de handicaps et d’enfants porteurs de maladies chroniques :

La convention relative aux droits de l’enfant stipule : des conditions qui garantissent leur dignité, favorise leur autonomie et facilite leur participation active à la vie de la collectivité. « Les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent mener une vie pleine et l’enfant atteint d’un handicap ou d’une maladie chronique est soumis aux mêmes nécessités que tout autre enfant, avec des désirs et des besoins physiques, physiologiques et affectifs.

Les enfants ayant un handicap pourront bénéficier d’une place dans notre structure sous réserve que les locaux, le personnel et le médecin attaché à la structure seront capable de les prendre en charges dans des conditions optimales.

La stimulation et l’encouragement seront d’autant plus important et les activités d’éveil devront être adaptées afin d’éviter de mettre l’enfant en situation d’échec.

Pour faciliter la prise en charge de l’enfant dans la structure, des soins spécifiques pourront être effectués par des intervenants extérieurs.

Lors de l’inscription un PAI « Projet d’Accueil Individualisé »sera établie en accord avec la famille, l’équipe éducative et le médecin qui suis l’enfant. Cela permettra à l’enfant de bénéficier d’un environnement sécurisant contenant et stimulant au milieu d’autres enfants du même âge et surtout individuel.

V. Une journée type à la Micro-Crèche 

4h30 - 7h30 : L'accueil des enfants 

A leur arrivée, enfants et parents sont accueillis par le personnel. Après le bisou du matin, chaque enfant accompagné de ses parents va ranger ses affaires dans son casier, reconnaissable à son nom et à sa photo et met ses chaussons. C'est alors que les professionnelles échangent leurs informations avec les parents. Ensuite les parents prennent le temps de dire à tout à l'heure à l'enfant, c'est un moment important pour une séparation en douceur. L'enfant sera libre de jouer dans la pièce de vie, avec ce qu’il souhaite.

La prise en charge des bébés sera adaptée en fonction de leur besoin en sommeil, repas, éveil et sera respecté à leur demande.

7h00 - 8h00 : Petit déjeuner

Petit déjeuner pour les enfants qui sont arrivé entre 4h30 et 7h00

Lait, céréale, jus de fruit, pain, confiture

9h30 - 9h45 : La Collation 

Nous préparons une petite collation, à base de fruits et de petits gâteaux pour nos petits ventres affamés ; qui se sont souvent levés tôt.

9h45 - 10h45 : Les différentes activités 

Les activités sont toujours proposées, mais jamais imposées.

Selon la capacité de chacun et par petits groupes de 3 ou 4 enfants (en fonction des âges), les éducatrices les aident et les encouragent lors de ses expériences et découvertes.

Les activités sont aussi orientées via les saisons, les différentes fêtes de l'année.

Il peut aussi s'agir de se promener dans le jardin ou de s'adonner à des jeux moteurs dans les structures psychomotrices.

11h - 11h15 : Rangement du matériel et lavage des mains / WC 

Les enfants participent au rangement du matériel, et vont aller aux toilettes puis se laver les mains.

Autant d'occasions de le rendre actif et d'échanger mutuellement.

11h15 - 11h40 : Retour au calme et détente avant le repas 

Vient le temps du retour au calme, moment de détente, autour de comptines à gestes ou de contes que les enfants apprécient beaucoup.

11h40 : Le repas - moment de convivialité 

Le repas est attendu par tous.

Pour les petits, la prise de biberon se fait en fonction de leur rythme.

Les moyens, eux, mangent avec l'aide des professionnelles qui les laisseront libres aussi, d'essayer de manger seul afin de les stimuler et de les rendre plus autonomes.

Les grands mangeront à table et seront encadrés eux aussi.

C'est un moment convivial et d'échange à travers le goût, les odeurs, les couleurs de leur repas.

12h30 - 13h00 : Le dodo est le bienvenu 

Après le repas, la fatigue commence à se faire sentir.

Les grands vont aux toilettes (lavage des mains, du visage..), tandis que les professionnelles changent les plus petits. Chacun regagne son lit, après avoir récupéré son doudou, sucette ...

Chaque groupe à sa chambre adaptée en fonction de l'âge de l'enfant.

Les lits seront personnalisés avec la photo de l'enfant, ce qui lui permet de se rassurer et lui donne ainsi des repères. Les professionnelles respectent le rituel d'endormissement de chacun et après un petit câlin à la demande, les paupières se ferment petit à petit.

A partir de 15h : Réveil échelonné des enfants 

Le réveil s'effectue tout aussi progressivement que le coucher.

Les enfants prennent le temps de se réveiller en fonction de leur rythme.

C'est le temps des soins, changement de la couche, habillage.

Encore un moment privilégié entre l'adulte et l'enfant, par les gestes, des mimiques, des caresses et paroles.

16h : Le goûter 

On retrouve le même déroulement que pour le déjeuner. Chacun à son rythme, biberons pour les petits, laitages et compotes pour les autres par exemple.

16h30 - 18h30 : Activités et départ des enfants 

Après le goûter, les enfants sont libres de faire les activités qu'ils souhaitent. Le départ des enfants est un moment de retrouvailles. C'est aussi le temps de la transmission des informations, des anecdotes entre les professionnelles et les parents. Après le bisou du soir les voilà repartis.

18h00 - 18h30 : Retour au calme et détente avant le repas

Vient le temps du retour au calme, moment de détente, autour de comptines à gestes ou de contes que les enfants apprécient beaucoup.

18h30 Le repas - moment de convivialité 

Le repas est attendu par tous.

Pour les petits, la prise de biberon se fait en fonction de leur rythme.

Les moyens, eux, mangent avec l'aide des professionnelles qui les laisseront libres aussi, d'essayer de manger seul afin de les stimuler et de les rendre plus autonomes.

Les grands mangeront à table et seront encadrés eux aussi.

C'est un moment convivial et d'échange à travers le goût, les odeurs, les couleurs de leur repas.

19h30 - 21h30 : Activités et départ des enfants 

Après le repas, les enfants sont libres de faire les activités qu'ils souhaitent. Le départ des enfants est un moment de retrouvailles. C'est aussi le temps de la transmission des informations, des anecdotes entre les professionnelles et les parents. Après le bisou du soir les voilà repartis.

VI. L’îlot câlins et le périscolaire 

Problématique rencontré

Nous sommes face à des parents qui sont demandeurs et très intéressés par nos horaires atypiques.

Le problème de fratrie alors se présente à eux, et nous demande si nous avons une solution.

Il est important de noter que le périscolaire « la courte échelle » à Orbey ouvre ces portes à 7h00 et ferme à  19H00

Exemple Cas N°1 :

Une Maman souhaite nous déposer son Bébé âgé de 2 ans à 6H00 du matin, car elle prend le travail à 7h00 sur Colmar, le papa travail en poste est travail d’équipe du matin.

Ces parents ont un autre enfant de 4 ans qui est à l’école maternel.

A ce jour les parents s’organisent avec l’entourage pour que leur enfant puisse être déposé à l’école à 8h00.

A l’inverse quand le papa travail d’équipe d’après-midi, c’est une personne de l’entourage qui récupère l’enfant de 4 ans à la maternel et le garde jusqu’à l’arrivée de la maman le soir qui finit son travail à 18h30 à Colmar et  qui souvent fait des heures supplémentaires.

La problématique est encore plus présente tous les mercredis et vacances scolaires.

De plus il arrive que les parents doivent travailler le samedi matin.

Exemple Cas N°2 :

Enfant scolarisé en maternelle ou primaire dont les parents ont des professions libérales ou postés, et pas de familles à proximité.

Les enjeux sociaux :  

Pour les familles:

L’accueil périscolaire répondra en premier lieu au besoin et à la demande des familles d’avoir un mode de garde pour leur(s) enfant(s).

Ainsi cet accueil facilite la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale

Il peut même faciliter l’accès à l’emploi de certains parents en diminuant les contraintes de garde

Il offre un accueil souple et accessible en termes de proximité, d’horaires et de coût afin de concerner le plus grand nombres d’enfants possibles.

Pour les enfants:

Cet accueil permet d’assouplir le rythme des enfants imposé par la vie active de leurs parents

L’accueil périscolaire est un mode et un espace de socialisation, il peut favoriser la mixité sociale

Les possibilités :

 - Récupérer les enfants pour le déjeuner et les raccompagner pour l'après-midi

 - Récupérer les enfants pour le déjeuner et les garder l'après-midi

 - Récupérer les enfants après l'école l'après-midi

- Possibilité de vérifier les devoirs scolaire 

Nous pouvons nous occuper d’emmener les enfants à l’école le matin, d’aller chercher le midi, les déposer à l’école l’après-midi, les récupérer le soir après l’école et si vous le souhaitez les prendre les mercredis, samedi matin et  pendant les vacances scolaires.

Le transport micro crèche / école maternelle, primaire, se fera à pied ou en véhicule.